OLIVIER URBANO

Bio

Accordéon & bandonéon.

Né en 1972, il débute la musique en 1980 par l'accordéon musette. Il sera ensuite guitariste et chanteur dans plusieurs groupes de rock. C’est en 1990 qu’il commence des études musicales classiques au Conservatoire et à la Faculté de Musicologie de Montpellier. Il obtiendra la Licence de Musicologie, et, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, le Diplôme National d'Etudes Supérieures Musicales dans la spécialité écriture (classe de Loïc Mallié) /analyse (classe de Gérard Gastinel) /orchestration (classe de Jean-François Zygel) avec la mention "très bien à l'unanimité". Il obtiendra également le Certificat d'Aptitude à l'enseignement de l'accordéon délivré par le Ministère de la Culture, le prix André Messager (association Athanor, Bourges) et sera lauréat des concours internationaux d’accordéon de Castelfidardo (Italie) et Klingenthal (Allemagne).


    Son activité d'interprète l'amène à jouer avec la violoniste Marie-Annick Nicolas, le pianiste Bruno Fontaine ou le trompettiste Thierry Caens. Il sera dirigé par des personnalités aussi diverses que Pierre Cao ou Maurice Jarre et sera également invité dans des manifestations telles que la Biennale de Venise, le Festival International d'orgue de Perm (Russie), les Transmusicales de Rennes, Le Paléo Festival (Suisse)...

De plus, il enregistre un disque en duo avec violon (Duo Hélios), fruit d'une large palette de son savoir-faire : jeu de chambriste, transcriptions, composition originale. Le disque sera salué par la critique.

Son activité d'arrangeur l'amène à travailler dans le milieu de la chanson française avec des jeunes artistes tels que Barcella (Sony) avec qui il écume les scènes de musiques actuelles des Francofolies de la Rochelle jusqu'à l'Olympia en ouverture de Michaël Gregorio en décembre 2011 ou Lisa Portelli (Révélation du Printemps de Bourges).

Son activité de compositeur l'amène à travailler avec des orchestres symphoniques tels que l'Orchestre de Dijon/Bourgogne qui créera son oeuvre "My pop song" en avril 2012 ou l'Orchestre de l'Opéra de Rouen.
Ses œuvres solistes et de musiques de chambre ont fait le tour du monde : Trilles et volutes est donnée à Pékin, Varsovie, Moscou... Bethléem doloris en version musique de chambre est jouée de la Scandinavie à la Nouvelle Zélande.   

Toutes ses compétences (composition, arrangement, accordéon, bandonéon) et l’utilisation de dispositifs électroniques sont concentrées dans le groupe Zig Zaton