LE GRAND BONHOMME KAMISHIBAI

Tout public : à partir de 3 ans
Durée :
55 min, durée plus courte possible en fonction de l'âge des enfants

Conte burlesque sur cycle

Né de la rencontre d’un clown (Grégory Escolin), d’un joyeux percussionniste (Michel Visse) et d’une illustratrice (Galadrielle Levieux), ce projet se concentre autour du conte illustré, le Kamishibaï. Il s’agit de proposer un véritable spectacle vivant adressé à tous les publics, petits et grands.

 

Deux facteurs un peu foutraques sur leur vélo brinquebalant fabulent quelques fables dans une douce folie fantasque.

Pour ces deux compères, la roue a tourné, ils se sont recyclés en colporteurs d’histoires.
A la manière des anciens crieurs publics, nos deux bonshommes un peu maladroits, haranguent la foule et présentent des histoires illustrées dans un castelet mobile. Le public participe activement en donnant vie au spectacle mais aussi aux récits.

Les contes sont assaisonnés par la vie de nos deux facteurs, ainsi que par leur complicité et leur maladresse touchante qui bien souvent les rattrape et déclenche les rires.


Kamishibaï signifie littéralement « théâtre de papier ».

Le Kamishibaï est une tradition de conte de rue née au Japon vers 1920.
Un castelet en bois, appelé butaï, sert de support aux planches d’illustrations que le narrateur fait défiler au fur et à mesure de la lecture de l’histoire. L’artiste de rue va de village en village, le butaï installé sur le porte bagage de son vélo. Il vend des friandises pour gagner sa vie tout en racontant des histoires.